« Femmes iraniennes entre dedans et dehors » aux éditions Racaille

Publié le

couv1 clara500L’espionite paranoïaque, commencée avec le traumatisme de la guerre Iran-Irak, s’est encore accrue ces dernières années à l’égard des chercheurs étrangers. C’est ainsi que Fariba Adelkhah est détenue depuis juin à la prison d’Evin, près de Téhéran. L’anthropologue franco-iranienne accusée d’espionnage a entamé une grève de la faim le 24 décembre dernier. Clara Marchaud, dont Fariba Adelkhah a été sa professeure à Sciences Po Paris, avait pu se rendre en Iran pour rencontrer quatre femmes et les photographier dans leurs vies quotidiennes à visage découvert. Elle en a fait un livre qui doit sortir aux éditions Racaille mais dont la diffusion a été décalée pour protéger certains protagonistes du livre qui ont ouvert leur porte et leur vie à l’auteure. Nous espérons pouvoir diffuser « Le printemps viendra. Femmes iraniennes entre dedans et dehors » courant mai. Retrouvez ici la présentation de ce livre.

Dans un contexte de tensions où l’Iran fait l’objet de fantasmes, il est encore plus essentiel de comprendre quel peuple vit derrière le régime. Le témoignage de ses femmes intéressera le lecteur qu’il soit un fin connaisseur de l’Iran ou pas.

N’hésitez pas à nous aider à sortir ce livre en participant à la souscription et en partageant cela avec toute personne que cela pourrait intéresser.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s