Faut-il avoir un don pour être œnophile ? Réponse mardi 19 décembre au Hangar…

Publié le Mis à jour le

Comme nous l’avons démontré en buvant un coup avec RACAILLE, chacun peut devenir connaisseur. Certains ont certes le nez et le palais plus sensibles que d’autres ; mais dans tous les cas, devenir expert s’apprend. Petit conseil : la consommation régulière de vin n’a rien à voir avec l’œnophile. boire un coupbouteilleConsidérez d’abord que vous ne savez rien comme la plupart de celles et ceux qui participent à nos ateliers. A l’humilité, ajoutez la curiosité : vous ne pouvez pas devenir un vrai amateur en vous limitant à ce que vous connaissez déjà. Travaillez aussi votre mémoire. A chaque dégustation, enregistrez vos impressions sur la robe, les parfums, les arômes. L’idée étant de vous constituer peu à peu, avec l’aide de nos étudiants œnologues,  une « base de données » olfactives et gustatives.

Rejoignez les racailleux et racailleuses le mardi 19 décembre au Hangar pour la prochaine séance de dégustation en vous inscrivant dès maintenant.

Une réflexion au sujet de « Faut-il avoir un don pour être œnophile ? Réponse mardi 19 décembre au Hangar… »

    Racaille a répondu:
    28 novembre 2017 à 16 h 01 min

    A reblogué ceci sur RACAILLE.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s